Comment comptabiliser le compte courant d’associé en Belgique ?

51 0

Chaque associé d’entreprises a la possibilité d’accorder à ces dernières des avances à court terme. Sous certaines conditions, ces acomptes ont la nature d’apport en compte courant. Les flux financiers associés aux budgets courants sont en effet assujetti d’enregistrement comptable assez spécifique.

Le dossier, détaille à présent, vous fera un point sur l’aspect comptable du déroulement de l’évaluation du budget courant d’associé. Avant toute chose, il est indispensable de noter qu’un compte courant d’associé est à tout instant remboursable sauf cas de blocage de certains comptes courants d’associés.

Connaitre les règlements généraux encadrant les comptes courants d’associés de sociétés

Rédiger un document enregistrant l’accord entre la société et l’associé à Saint-Gilles n’est pas obligatoire. Malgré cela, une convention reste toujours fondamentale pour de nombreuses raisons. Non seulement elle permet de déterminer le taux de paie de l’apport mais d’afficher la durée ou encore de mettre en place toutes les conditions spécifiques portant sur le remboursement du compte courant.

Dans les SAS et les SARL, ce genre d’apport est toutefois prévu seulement pour les actionnaires qui détiennent un capital minimum de 5% de la société. Les écritures abordées par l’expert en comptabilité à Saint-Gilles, Bruxelles ou à Ixelles concernent l’apport en comptes courants au sein des entreprises de personnes dans la ville (sociétés civiles, sociétés en nom collectif) et surtout dans les entreprises de capitaux (société anonyme, société par actions, société à responsabilité limitée).

Enregistrer l’apport en compte courant selon sa nature

Quand un membre d’une entreprise à Saint-Gilles réalise un acompte en compte courant au profit d’une structure dans laquelle il est inscrit, il doit régler la somme sur le compte bancaire professionnel de la société.

Ainsi la représentation schématique des écritures comptables de la société dépendra de la propriété bloquée ou non du budget courant de l’adjoint. Chez l’établissement attributaire de l’apport en compte courant classique, l’écriture comptable concernant l’apport en compte courant d’un membre remboursable à tout moment s’effectue de manière authentique.

 A ce titre, l’expert en comptabilité à Ixelles agira en débitant le compte 512 de l’entreprise (compte associé à celui de la banque) et en créditant le compte 4551 lié à l’ «associé ». Il s’avère quand même essentiel de préciser qu’un compte courant d’un membre d’une entreprise de personne physique ne peut devenir en aucun cas un compte débiteur surtout au sein des entreprises de capitaux.

Cela signifierait largement que l’adjoint a effectué un emprunt d’argent auprès de la structure. Pourtant ce type d’acte n’est formellement pas permis et représente un agissement à outrance du bien social de l’entreprise.  Cela constitue également un délit pénal. En revanche, chaque membre au sein d’une société de personne morale a bien le droit de profiter d’un découvert en compte courant dans les entreprises au  sein desquelles ils investissent.