La tyrannie en Iran : le peuple en perpétuel danger

162 0

Malgré l’intervention de la révolution islamique, les Iraniens ne sont pas toujours libérés de la tyrannie et de la dictature. Le nombre de morts qui augmente chaque jour terrifie le monde entier. L’exécution d’un certain nombre d’Iraniens en secret et sans preuve judiciaire, l’humiliation, les arrestations arbitraires sont devenues le quotidien de la population. 

Quels sont les différents aspects de tyrannie en Iran ?

Le régime actuel dans le pays a trouvé des moyens de pression pour torturer les prisonniers politiques iraniens. L’installation de plusieurs dispositifs de brouillage garantit l’exposition de ces individus à des ondes cancérigènes. Si certains sont plutôt résistants, d’autres ont des maux des têtes ou de la diarrhée. Ils se sentent également nauséeux et ont le vertige. La population vit dans la terreur chaque jour puisqu’elle peut mourir à tout moment. Désormais, les responsables peuvent décider de réaliser une exécution sans preuve. En effet, elle n’est pas rendue publique, car les corps sont ensuite enterrés dans une fosse. Certaines victimes ont reçu plusieurs coups de fouet jusqu’à ce qu’elles perdent la vie.

Le recours à la peine de mort en Iran touche tous les habitants, adultes ou mineurs. Pour ce dernier cas, l’autorité attend qu’ils atteignent l’âge de 18 ans pour pouvoir les exécuter. À la base, cette sanction a été fondée sur la loi relative à la lutte contre les stupéfiants, les infractions, le vol, le meurtre, ou l’enlèvement. Aujourd’hui, plusieurs cas montrent que la condamnation sans processus judiciaire domine. De ce fait, les accusés ne bénéficient pas d’une défense de leurs droits.

Quelles sont les mesures prises pour lutter contre la peine de mort ? 

Iran est connu comme le pays exécutant dans le monde entier. Cette réputation semble ravir le régime puisqu’il ne cesse de continuer de mettre la population en danger. Maryam Rajavi, la présidente élue de la Résistance iranienne, se bat continuellement contre ce fléau. Elle organise régulièrement des conférences pour stopper la peine de mort. Elle a pour objectif de mettre fin à toutes ces tyrannies que subit la population. Tout comme le monde entier, elle souhaite aussi voir un jour l’Iran sous un autre angle, en créant une justice indépendante. Aussi, l’abolition des lois imposées par les mollahs sera appliquée.

Elle incite les gouvernements occidentaux à agir face aux crimes et aux exécutions. En effet, ces derniers figurent parmi ceux qui se sont opposés à la violation des droits de l’homme en Iran. Celle-ci s’applique désormais dans tous les domaines, notamment les jeunes, les enseignants et les chrétiens aux bahaïs. Les mollahs cherchent à tout prix à continuer les assassinats et les crimes dans le pays. Selon toujours cette héroïne de l’Iran, la solution pour combattre le régime est de le chasser.