Comment choisir un vin pour accompagner un plat de viande ?

217 0

Quoi de mieux qu’une bonne bouteille de vin pour accompagner un plat de viande. Mais attention, toutes les associations ne promettent pas forcément un régal pour les papilles. Certains accords sont à privilégier pour une bonne dégustation. À ce titre, découvrez les astuces pour choisir une bouteille de vin assorti à votre mets.

La combinaison gustative ou l’accord des couleurs

Vous ne savez pas quel vin servir pour accompagner votre mets à base de viande ? Misez sur l’accord des couleurs pour créer une association qui va ravir les papilles de vos convives.

En pratique, la viande rouge s’accorde avec le vin rouge et la viande blanche avec le vin blanc. Sachez que cet accord n’est pas basé uniquement sur les associations des couleurs. Elle prend en compte le gras des viandes et le niveau de tanin du vin. En général, les viandes rouges (bœuf) sont plus grasses que les viandes blanches (poulet, dinde, chapon). C’est pourquoi ce type de viande s’associe bien avec les vins rouges qui sont riches en tanins.

Concernant les gibiers, optez pour des vins rouges pour relever le gout subtil et prononcé de ce type de viande.

L’équilibre des saveurs ou l’accord des caractères

Le choix du vin prend aussi en considération l’intensité des saveurs. L’objectif est de créer une harmonie entre les arômes du plat et ceux du vin.

L’erreur à éviter est donc de servir un vin trop puissant pour le plat. Si votre plat est léger, servez un verre de vin léger. Dans ce contexte, il est possible d’accompagner une recette de viande blanche avec un verre de vin rouge et inversement. Il faut savoir que les vins possèdent leurs propres catégories : sec, léger, doux, corsé, tannique, puissant, etc. Aussi, prenez le temps de vérifier si l’intensité du vin rouge ou blanc correspond à votre plat.

Bien évidemment, pour faire un repas savoureux, procurez-vous des viandes de qualité chez votre boucher préféré.

Le facteur géographique ou l’accord du terroir

Au fil des siècles, chaque terroir a développé sa propre gastronomie en utilisant les produits locaux. Cela a permis à la cuisine française de gagner en diversité et en variété. Cette notion du terroir est également un repère pour le choix des accords.

En effet, si vous doutez de l’accord du plat et du vin, fiez-vous aux traditions locales. Servez toujours vos plats avec des vins issus de la région. C’est d’autant plus facile si le plat de viande utilise du vin dans sa préparation ou sa cuisson. Par exemple, si vous cuisinez des diots de Savoie au vin blanc, réutilisez le même vin pour la dégustation. Cela permet aux arômes du plat et du vin de se completer au lieu de se faire concurrence.

Pour choisir le bon vin, familiarisez-vous avec les vins français.

La dégustation en crescendo ou l’accord vertical

Que faire si la dégustation comprend plusieurs choix de vin ? Ce cas de figure est courant pour un cocktail dînatoire, une soirée barbecue ou un repas de fête. Dans ce contexte, il faut appliquer les règles de l’accord vertical.

L’accord vertical permet de déguster plusieurs vins sans agresser les palais. Pour cela, il faut appliquer une dégustation en crescendo. Autrement dit, commencer petit et montée en puissance. Bien sûr, cette règle ne fonctionne que si vous modérez la consommation. Il faut limiter les boissons à 3 types de vin pour chaque repas pour éviter les désagréments gustatifs.

Pour une dégustation agréable, appliquez les règles suivantes :

  • Le vin blanc est servi avant le vin rouge
  • Le vin jeune est servi avant le vin de garde
  • Le vin sec est servi avant le vin liquoreux
  • Le vin léger vers les plus alcoolisés
  • Le vin frais vers les plus chambrés