Sur la route de Son La

431 0
Sur la route de Son La

Après le plateau de Moc Chau,vous longez sur 40km une vallée très large qui tantôt se resserre en pentes déboisées par le brûlis, tantôt s’élargit.

Vous descendez enfin le long de la nam Vat (en pays thaï, les rivières ne s’appellent plus song, mais nam) ou suôi Sâp, jalonnée de villages thaïs noirs, tous bâtis sur le même modèle.

Situés sur la rive opposée, seuls les signalent un petit drugstore à auvent vendant sel, huile et confiseries, et un pont en bambou, sans garde-fou, suspendu au-dessus de la rivière.

Le village s’étire en longues maisons sur pilotis, comme celles des Thaï blancs de Mai Chau, mais à la différence qu’elles sont pourvues d’une véranda, où les femmes s’installent pour coudre, préparer les repas ou tresser de grandes hottes en bambou qu’elles portent à l’aide d’un bandeau frontal. Quand vous réservez votre voyage avec notre agence de voyage vietnam, vous passez une nuit chez l’ethnie Thai blanc dans le village de Lac à Mai chau.

En contrebas, le cours d’eau est barré de gués de galets où tournent de microscopiques moulins qui, grâce à un réseau de câbles, alimentent les ampoules électriques du village. Vous parvenez ainsi à Yen Chau (à 51km de Moc Chau), un village-rue où vous trouverez un marché, une station-service et de quoi vous ravitailler. Dans cet univers de moyenne montagne, seuls les fonds de vallée sont travaillés en rizières. Partout, c’est le domaine du manioc et du bananier, qui dessinent des frises dentelées sur les croupes laissées nues par le brûlis.

Obsédé par son indépendance énergétique, le Vietnam multiplie les projets de barrages, notamment dans le nord-ouest du pays. Outre l’ouvrage de Hoa Binh construit en 1979, celui de Son La – mis en service en 2012 – est le plus important d’Asie du Sud-Est : sa construction a coûté plus de 3 milliards de dollars et il produit 2,4 milliards de mégawatts, soit 10% de l’électricité nationale.

91000 personnes, quasi exclusivement des minorités ethniques (Thaï, La Ha, Kho Mu), ont été délogées. Mais bientôt un barrage encore plus grand va voir le jour dans la vallée de la rivière Noire (Song Da) : le barrage de Lai Chau, situé en amont du Song Da, noiera, à partir de 2017, la vallée entre Muong Lay et Muong Te.

Articles sur d’autres régions asiatiques :

http://ngn-mag.com/embarquez-pour-le-laos-tel-quon-ne-vous-le-presente-pas-souvent/

http://ngn-mag.com/voyages-en-asie-ces-incontournables-a-visiter/