Darknet : internet a aussi son coté sombre

,
737 0

Pour la très grande majorité des internautes, la toile se résume à Facebook, Google et tous les autres sites populaires, du même genre. Seulement, le net va bien au delà de cette partie visible de l’iceberg.

En effet, Internet comprend également toutes les données auxquelles tout le monde, ne peut avoir accès. Il s’agit entre autres de bases de données, de réseaux d’entreprises, ou encore du FTP. Certains lui donnent l’appellation de web caché ou Darknet.

Nombreuses sont les informations circulant sur le Darknet, et elles ne sont pas des plus reluisantes. En effet, il s’agirait d’une autre facette d’internet, où l’illicite règne en maitre.

Le Darknet : qu’est ce que c’est ?

En surfant sur la toile comme vous le faites certainement au quotidien, il faut savoir que vous n’avez accès qu’à une très infime partie d’elle. Il s’agit de bon nombre de sites chiffrés, et on en dénote 500 fois bien plus que ceux présents sur Internet, tel que tous le connaissent. Comme un monde parallèle à celui dans lequel nous évoluons, existe le Darknet. Il n’a aucune limite, et porte différentes appellations.

Il s’agit de pages qui ne sont pas soumises à une indexation, ce qui fait qu’elles n’apparaissent pas sur les moteurs de recherche conventionnels. De plus, il est impossible d’accéder à cette face cachée d’internet, au moyen de navigateurs web tels que Chrome ou Firefox. En effet, les pages relatives au Darknet portent l’extension ‘’.onion’’, et on ne peut y accéder qu’avec le navigateur Tor. Dans cette zone que certains qualifient de web profond, il faut savoir qu’il n’y a aucune limite ou protection. On y surfe dans l’anonymat le plus complet, et on peut y faire tout ce que l’on veut. En somme, c’est un Far-West, mais en plus sanglant.

Pourquoi la création du Darknet ?

Voila une question, dont la réponse pourrait peut être permettre de comprendre bon nombre de choses.

En effet, selon les spécialistes, la création du Darknet devait permettre de faciliter la communication entre les dissidents chinois. La Chine est très réputée dans le monde pour sa censure facile, et elle est encore plus exacerbée envers toutes les personnes qui s’opposent au régime politique en place. En somme, la création d’un espace privé comme le Darknet a donc permis leur existence, puis facilité la communication entre eux et le monde. De cette manière, il est plus facile de véhiculer une information sur la toile, sans risquer de se faire identifier.

Pour exemple, on peut se rappeler de ce qu’on a appelé le « printemps arabe ». Les révolutions qui se sont déroulées dans des pays comme l’Egypte ou encore la Tunisie, ont été rendues favorables par le Darknet. C’est grâce à lui que les différents opposants ont pu échanger des informations concernant le pays, vu que les voies du web conventionnel comme Facebook, étaient sous le joug de la censure.

Le Darknet et ses dérives

Comme on pouvait s’y attendre, l’anonymat total conféré par le Darknet a tôt fait de donner des idées à certains. En effet, les premiers à se saisir de cette opportunité furent les Forces Armées Révolutionnaires de Colombie. Ces dernières ont vu dans cette autre version d’internet, une manière pratique d’échanger des infirmations entre elles. Cela ne s’arrête pas là, car peut après, elles ont pu procéder à la création de boutiques en ligne dédiées à la de vente de drogue, sans aucune crainte.

Vous avez bien compris, le Darknet est rapidement devenu le dépotoir d’internet. Vous pouvez y faire plein de choses comme :
• engager un tueur à gage
• acheter de la drogue et des armes
• acheter une fausse carte d’identité
• consulter des sites pédophiles
• etc.

En bref, vous pouvez vous livrer aux pires activités humaines qui existent sur le Darknet. Pour de nombreuses personnes très portées sur le sujet, c’est le Darknet qui a permis la création de toutes ces dérives. Pour tous ceux qui se demandent comment accéder à cette face cachée d’internet, c’est très simple. Il suffit de télécharger le logiciel gratuit Tor, et de se connecter. Par la suite, il suffit tout simplement de chercher des espèces de Wikipedia portant le nom de ‘’hidden wiki’’. Cela permet d’avoir accès, aux différents sites existant en fonction de leurs catégories.
Il est vivement et fortement déconseillé aux plus jeunes, de se rendre sur le Darknet sans la supervision d’un adulte.