Que faire des VHU dans les sites touristiques ?

83 0

Les VHU (Véhicules Hors d’Usage) sont des automobiles à deux, trois ou quatre roues devenues inutilisables. Les propriétaires de ces véhicules sont en général les garagistes indépendants, les concessionnaires auto, les particuliers, les sociétés d’assurance, les collectivités etc. La quantité de VHU délaissées dans la nature au cours de ces dernières années atteint jusqu’à 1,5 millions. Pour ce faire, des mesures sévères sont prises par le gouvernement pour gérer ces déchets automobiles.

Gérer au mieux les déchets automobiles pour ne pas dénigrer l’image touristique

Si le VHU n’est pas soumis à une dépollution convenable, il devient un déchet dangereux pour la nature. Sachez que les véhicules contiennent des éléments liquides toxiques et solides qui dégradent l’environnement tels que le carburant, les huiles de vidange et de frein, les batteries etc. L’exemple de la pollution du Mont Saint Michel par des épaves de voitures est révélateur. Le site touristique est confronté ces dernières années à la pollution provenant de déchets automobiles.

Les épaves de voiture ou les VHU sont considérés comme des déchets dangereux qui ont de graves conséquences sur le sol, l’eau et l’air. Hormis le fait d’encombrer, ces véhicules possèdent des produits qui présentent un réel danger pour la nature. C’est pourquoi, il est impératif de gérer au mieux les déchets automobiles par l’intervention de professionnels pour l’enlèvement et la destruction de l’épave.

Les épaves d’automobiles et son impact sur la nature

Il est vrai que les véhicules roulants sont polluants, mais les épaves se trouvent en premier rang. Une voiture abandonnée dans une cour, un garage ou dans un parking polluent deux fois plus l’atmosphère. Cependant, il est obligatoire de se débarrasser et de procéder à sa destruction. C’est un geste important pour gérer au mieux les déchets automobiles et contribuer à la protection de l’environnement. Les autorités publiques ont décidé de mettre en place des procédures de destruction spécifique pour contribuer à la protection écologique.

Les obligations du propriétaire durant l’enlèvement d’épave

Pour gérer au mieux les déchets automobiles, il faudra suivre la procédure en vigueur qui consiste à faire intervenir un épaviste et un centre de traitement VHU agréé par la préfecture. Le détenteur est dans l’obligation de remettre sa voiture sous peine de payer une amende allant jusqu’à 75 0000 euros ou de se faire emprisonner pour une durée de deux ans. L’épaviste travaille en collaboration avec un centre VHU pour vous aider. La procédure devient plus simple, car le détenteur devra remettre les papiers du véhicule pour une destruction.

L’obligation de dépollution 

Vous devez faire récupérer les épaves pour les faire dépolluer, car elles renferment des substances dangereuses. Le centre VHU va prendre en charge le retrait des huiles, des batteries, du liquide de refroidissement et des filtres. C’est aussi l’occasion de récupérer les pièces réutilisables pour les mettre en vente dans les magasins de pièces détachées.

La carcasse sera ensuite déposée auprès des broyeurs reconnus par les autorités préfectorales. Le reste de la voiture est broyée et les différentes matières récupérées en vue d’un recyclage. Soulignons que le taux de réutilisation et de recyclage doit être inférieur à 3,5% de la masse moyenne.