Faites attention au requin du Groenland

2.14K 0
Faites attention au requin du Groenland

Le Skalugsuak comme l’appellent les Inuits, plus connu sous le nom de requin du Groenland, est avec le requin blanc, le plus gros poisson carnivore de la planète.

Il est le seul et unique requin à vivre dans les eaux polaires de l’Atlantique Nord, et malgré sa préférence pour les eaux profondes, il lui arrive de remonter à la surface pour chasser des phoques, mais aussi des rennes et des ours polaires qui se seraient aventurés dans l’eau.

Cela dit, cet incroyable prédateur n’a quasiment jamais attaqué d’être humain. Un seul cas d’attaque mortelle a été rapporté, sans pour autant être confirmé.

Description du requin du Groenland

D’une longueur moyenne de 3 m à 4,5 m, le plus gros spécimen observé atteignait une taille de 7,30 m. Son poids varie généralement de 700 kg à 1,2 tonne. Sa forme cylindrique et sa peau robuste, grisâtre et tachetée, lui donnent l’allure d’une grosse pierre mouvante.

Sa nageoire dorsale est plutôt réduite pour un requin de cette taille, et ses nageoires pectorales semblent-elles aussi plutôt courtes, donnant l’impression d’un requin plutôt malhabile et peu véloce.

Ce n’est qu’une impression, ce prédateur, relativement lent en règle générale, est capable de se propulser rapidement pour attaquer, grâce à sa puissante nageoire caudale.

Sa tête est tout en longueur, son museau en forme d’ogive accueille deux narines de belles tailles. Ses yeux semblent opaques, mais sont plutôt gros. Enfin sa mâchoire est munie de trois rangés de dents qui se comptent par centaines.

Elles sont particulièrement effilées sur la mâchoire supérieure et larges sur la mâchoire inférieure.

Comportement du requin du Groenland

On trouve ce requin le plus souvent dans des eaux entre 200m et 400m de profondeur. Il est toutefois capable de descendre jusqu’à 2 000m, mais aussi de venir chasser en surface.

Il affectionne les eaux entre 2 et 7°C, et il n’est jamais aperçu dans des mers où la température est supérieure à 12°C. Il est le seul requin à pouvoir rester toute l’année en région Arctique.

le requin du groenland

Il se nourrit de toute sorte de poisson, mais aussi de mammifère marin comme le phoque ou le marsouin.

C’est aussi un charognard qui remonte à la surface pour manger tout ce qu’il trouve, rennes, cheval ou même chien. Certains inuits assurent même avoir assisté à des attaques sur des ours polaires.

Il est ovovivipare, et une femelle peut mettre au monde jusqu’à 10 petits, de 40 cm, par portée. Des scientifiques ont démontré que le requin du Groenland ne grandissait que de 0,5 à 1 cm après ses 10 premières années. Ils pensent donc que certains spécimens approchant les 7 mètres, auraient près de 200 ans, ce qui en ferait l’animal vertébré avec la plus longue espérance de vie au monde.

En danger d’extinction

Chassé par les Inuits pour ses dents, sa peau ou encore l’huile contenue dans son foie, le requin du Groenland n’est toutefois pas une proie de choix concernant sa chair qui est particulièrement toxique.

On ne sait pas exactement combien de requin de ce type arpentent nos mers et océans, mais les études prouvent que l’espèce est en déclin, probablement d’abord à cause de la pollution. Le requin du Groenland est inscrit sur la liste rouge de l’IUCN, comme en danger d’extinction.