La législation sur les installations électriques

581 0

L’électricité est un élément très important les habitations et dans les locaux professionnels, il assure le fonctionnement de la quasi-totalité des appareils dont les ordinateurs, les imprimantes, les TV, les appareils électroménagers et de confort. Il peut être à l’origine de problèmes graves. Son installation doit respecter les règlementations établis par l’Etat.

Qu’est-ce qu’une installation électrique conforme ?

Tous les composants d’un circuit électrique doivent respecter les règles d’installation et les normes en vigueur. Il s’agit d’un ensemble de dispositifs mis en place pour répondre au mieux aux besoins en électricité du bâtiment sans mettre en danger la vie de ses résidents. C’est la raison pour laquelle l’intervention d’un électricien est requise lorsqu’on veut effectuer des travaux sur le réseau électrique de la maison.

Soyez en conformité avec les normes électriques en vigueur grâce à l’intervention d’un électricien à Châteauroux (36) pour éviter le dysfonctionnement d’un composant ou de l’ensemble de votre circuit. Ce professionnel a l’obligation de respecter les dispositions légales et les règles de sécurité établies pour vous épargner tout risque d’accident.

Châteauroux (36) est la préfecture du département de l’Indre. C’est la sixième commune la plus peuplée de la région Centre avec plus de 43 000 habitants.

Quelles sont les normes en vigueur actuellement ?

Une installation électrique conforme à la règlementation se compose d’un tableau électrique qui régule le système de sécurité des circuits, d’un compteur électronique ou électromagnétique qui affiche la puissance consommée, d’un disjoncteur qui coupe le courant en cas d’incident sur le réseau, d’interrupteurs, de prises, de câbles et gaines qui relient les différents composants au tableau.

L’installation de chaque élément est soumise à des règles strictes. Par exemple, dans une pièce, le nombre de prises à installer est défini par la norme C15-100. Il est également recommandé de placer tous les fils dans une gaine.

D’ailleurs, le fournisseur d’énergie exige une attestation de conformité avant de valider les travaux de mise sous tension. Il s’agit d’un formulaire qui doit être renseigné par l’électricien en charge de l’installation et transmis à l’autorité compétente qui procédera à des vérifications spécifiques.

La norme NF C 15-100

La norme NF C 15-100 encadre les installations électriques dans les bâtiments neufs ou en rénovation complète. C’est un ensemble de règles de conception, de réalisation et d’entretien des systèmes électriques qui visent à optimiser la sécurité des personnes et de leurs biens. La norme exige la mise en place d’un disjoncteur, d’un interrupteur ou autre dispositif différentiel à courant résiduel pour prévenir les disfonctionnements et les incidents au niveau du réseau électrique des bâtiments.

Elle prévoit la mise en place de 4 circuits indépendants, l’utilisation de Gaines Techniques de Logement (GTL) et l’installation de 3 prises minimum dans la chambre et de 6 dans la cuisine.

Le diagnostic électrique

La réalisation du diagnostic électrique est régie par article L 134-7 du code de la construction et de l’habitation. C’est une démarche obligatoire lors de la vente ou de la location d’un logement dont les installations d’électricité ont plus de 15 ans.

Elle vise à informer le futur acquéreur ou occupant de la maison des dysfonctionnements éventuels sur l’installation intérieure d’électricité qui pourraient mettre en danger sa sécurité et celles de ses biens.

Ce diagnostic fait l’objet d’établissement d’un Dossier de Diagnostic Technique (DDT), un document qui regroupe toutes les informations sur l’installation électrique. Sa durée de validité est de 3 ans dans le cadre de vente et de 6 ans pour la location.