Immobilier en Belgique, pourquoi investir ?

214 0

De plus en plus d’investisseurs français préfèrent réaliser leur placement à l’étranger et notamment en Belgique de nos jours. Et pour cause, le marché belge par rapport au marché français propose quelques avantages incontestables. Retour notamment sur ces points forts.

 

La stabilité du marché : une croissance en vue

Contrairement au marché parisien, l’immobilier belge est beaucoup plus stable. En effet, le prix du m2 se négocie en moyenne à 3 000 euros contre 10 000 euros dans la capitale de France. Avec un prix de ce genre, la Belgique peut encore proposer une croissance exponentielle d’ici quelques années. Cela vaut aussi bien pour les résidences clefs en main que pour les constructions neuves.

Autrement dit, les placements immobiliers en Belgique sont plus sûrs. Mais attention, l’avenir de votre investissement dépendra aussi de sa qualité. Quelques critères sont notamment de mise pour choisir votre bien : emplacement, taille, style, etc. on préconisera davantage les propriétés dans les quartiers tendances ou tendances à venir. Ce qui apportera de la valeur ajoutée à votre placement.

Pour information, les tendances en Belgique sont : les fonds d’investissement immobilier, les investissements locatifs, l’accession simple à la propriété, les résidences secondaires et la colocation. À vous de voir quel est le marché idéal, correspondant justement à votre profil et à vos besoins, mais qui pourra aussi garantir un rendement pérenne sur le long terme.

 

Des bénéfices plus conséquents pour l’investissement locatif

En Belgique, selon l’expert-comptable à Ixelles, les bénéfices d’un investissement locatif sont plus conséquents. On note une évolution d’année en année avec une moyenne de 4 % brut.

Mais attention, les locations saisonnières sont généralement plus privées en Belgique. C’est plus pratique et tout aussi rentable. Les locations classiques sont plus rares. Et pour information, dans la majorité des cas, les appartements en centre-ville sont les plus demandés. Ils ne coutent que quelques dizaines de milliers d’euros et seront donc plus à la portée de tous les revenus.

Les investissements locatifs sont d’autant plus rentables, en tous les cas, que les taux d’intérêt des crédits immobiliers sont en chute depuis quelques années en Belgique. Les investisseurs peuvent donc augmenter leur capacité d’emprunt et choisir des biens plus grands, pour les mêmes conditions de prêt. Et bien évidemment, les risques de surendettement sont minimes.

Des avantages fiscaux sont possibles

Contrairement aux idées reçues, l’expert-comptable Ixelles ou à Uccle insiste sur la possibilité de profiter de quelques avantages fiscaux via les investissements immobiliers en Belgique. C’est le cas notamment pour les biens à but locatif.

Néanmoins, pour bénéficier de ces abattements, vous devez remplir quelques critères. Par exemple, il y a le type dudit bien. Les locaux commerciaux ou professionnels sont les plus prisés et sont les biens les plus sûrs pour une réduction des participations sociales. En outre, l’État prévoit également des abattements pour les résidences principales. Et pour cause, on prévoit déjà de nos jours les impacts qu’aura le baby-boum sur le marché de l’immobilier.

Autres critères à prendre en compte est l’emplacement des biens en question. Afin de favoriser les investissements dans les quartiers surchargés, les dispositifs de défiscalisation prônent une limite de zonage bien stricte.