Éclairage de chantier : comment bien le choisir ?

52 0

Un éclairage de chantier optimal est important dans le cadre d’une intervention nocturne ou d’une lumière de jour insuffisante. Pour cela, il est primordial de s’équiper avec des équipements d’éclairage adaptés.Il faut cependant le reconnaître, trouver les bons dispositifs pour éclairer un chantier n’est pas une mince affaire. À défaut de puissance du modèle, vous risquez effectivement de bénéficier d’un éclairage inadéquat pour l’ensemble de l’espace de travail. Pour y remédier, nous vous proposons quelques astuces qui vous aideront à mieux choisir vos équipements d’éclairage de chantier. Parcourez cet article pour tous les détails.

Adopter le bon type d’éclairage de chantier

Avant toute chose, il faut savoir que le choix du meilleur éclairage de chantier passe inévitablement par la détermination de quelques facteurs. À savoir l’usage auquel il sera destiné, le type de chantier à éclairer ainsi que la fréquence d’utilisation de l’appareil. Selon ses facteurs, vous aurez le choix sur quelques types d’éclairage de chantier. L’on peut citer le tour d’éclairage qui est un luminaire en hauteur équipé d’un générateur intégré. Ce modèle d’éclairage est plus spécialement disponible en plusieurs versions avec des options de puissance variées et un nombre différent de sections de mâts. À noter que cet éclairage de chantier se décline en deux principaux types : sur base et tractable ou sur remorque.

La lampe projecteur télescopique est également une puissante source de lumière. Il s’agit d’un dispositif qui assure un éclairage efficace tant en intérieur qu’en extérieur en plus d’être en mesure de s’orienter vers une direction précise. Doté d’un trépied, le projecteur télescopique constitue un dispositif d’éclairage stable en hauteur. Les projecteurs de chantier, les baladeuses de chantier ainsi que les lampes torches de chantier comptent également parmi les luminaires essentiels aux interventions nocturnes. Sans parler des ballons gonflants lumineux, des panneaux de signalisation lumineuse ou encore des éclairages publics. Bref, à vous d’opter pour le type d’éclairage de chantier qui correspond le mieux à l’usage que vous allez en faire.

Les critères de choix d’un éclairage de chantier

Vous l’aurez compris, le choix d’un bon éclairage de chantier ne doit en aucun cas se faire à la légère. Commencez par identifier les différentes zones à éclairer, dont la zone d’ombre, les espaces de travail, les obstacles et dangers sur le terrain, les zones de circulation intérieure ou extérieure ainsi les sorties du chantier en question. Ce n’est que par la suite que vous devez déterminer la puissance du faisceau lumineux suffisant. À titre indicatif, il faut 10 à 40 lux pour éclairer les voies de circulation intérieure et extérieure du personnel, des véhicules et des piétons. 40 lux pour illuminer les espaces de travaux extérieurs tels que les coffrages et les échafaudages. Et enfin 100 lux pour un éclairage optimal des travaux sur machine à l’extérieur.

Par ailleurs, retenez que les sources lumineuses d’un chantier doivent toujours être placées en dehors du champ de vision direct des travailleurs pour éviter toute forme d’éblouissement. De quoi assurer une meilleure qualité de travail et la sécurité du personnel présent sur le chantier.