Zoom sur Samsung : généalogie d’une réussite

124 0
Zoom sur Samsung : généalogie d’une réussite

A la base outsider dans l’univers commercial du mobile, la marque Samsung a su s’imposer non seulement comme un leader et sérieux concurrent à Apple dans la vente de smartphones haut de gamme. Mais le groupe sud-coréen ne s’est pas arrêté là et a également conquis les marchés d’entrée et milieu de gamme.

Petit tour d’horizon d’une enseigne qui après quelques couacs, compte toujours renouer avec le succès grâce à ses prochains lancements.

Quand un outsider devient leader

Entre 2009 et 2013, la part de marché du smartphone Samsung n’a cessé de grimper, passant de près de 3% à plus de 30%. Le constat s’impose donc de lui-même : la marque est devenue l’un des leaders du secteur en seulement quelques années.

Le positionnement du groupe est en partie à l’origine de ce phénomène. En choisissant de conquérir le marché d’entrée et de milieu de gamme, il a littéralement pris le pas sur Apple, dépassant la marque à la pomme en termes de volumes de vente.

Le Samsung Galaxy Note 7, un échec ?

Commercialisé en 2016, le Galaxy Note 7 a fini par subir un arrêt total de production et de vente. Ce fiasco est dû à un problème de batteries en surchauffe, qui dans certains cas en viennent à exploser. Plusieurs vidéos circulent sur le web et les réseaux sociaux, jusqu’à ce que rapidement, Samsung publie un communiqué invitant les utilisateurs sud-coréens de cesser d’utiliser leur modèle et de se rendre en point de vente pour remédier à ce problème.

Un message qui sème bien sûr l’inquiétude, et le 11 octobre 2016, la production est totalement arrêté. Le cours de la marque chute de 8% à la bourse de Séoul et son image s’en retrouve impactée. Pourtant, cet épisode est-il réellement un coup dur pour le groupe ?

Aux origines, l’enseigne n’est pas exclusivement spécialisée dans la conception et la fabrication d’appareils mobiles. Si ces produits sont désormais les plus populaires parmi ses domaines d’activité, ils ne représentent pas son seul atout. En effet, le groupe est également l’un des leaders mondiaux de la vente de téléviseurs, de systèmes de climatisation et de composants électroniques.

Des domaines qui représentent au cumul plus de la moitié de son chiffre d’affaires, et sur lesquels le conglomérat peut s’appuyer pour rebondir.

La voie royale pour renouer avec le succès : miser sur la qualité

Pour rattraper l’échec relatif du Galaxy Note 7, Samsung a par ailleurs décidé de mettre en place une La résistance des batteries sont soumises à des tests de grande échelle, dépassant de loin les standards du secteur.

  • Des tests de surcharge, de résistance et de perforation aux températures les plus extrêmes sont réalisés régulièrement sur les batteries.
  • Selon une liste de critères stricts et prédéfinis, chaque batterie est examinée avec soin et dans le détail.
  • Pour identifier d’éventuels problèmes de conception, chacune d’entre elles est passée aux rayons X.
  • Des essais de charge et de décharge sont réalisés à très grande échelle, au-delà des standards du secteur en termes de sécurité.
  • Un test Total Volatile Organic Compounds (TVOC) est effectué pour éliminer les risques de fuite en provenance du moindre composant de batterie une fois l’appareil assemblé.
  • Chacune d’entre elles est entièrement démontée afin d’en évaluer la fiabilité et d’étudier au plus près les bandes isolantes, ainsi que la qualité de soudure des languettes.
  • L’utilisation du consommateur est simulée en accéléré, afin de soumettre l’appareil à rude épreuve et de vérifier sa capacité à tenir le choc.
  • Le test Delta Open Circuit Voltage permet enfin d’évaluer le niveau de tension tout au long de la chaîne de fabrication, à tous les niveaux de l’appareil.

Les smartphones produits seront donc désormais systématiquement vérifiés afin d’éviter un nouvel épisode malheureux. De quoi redonner confiance aux consommateurs refroidis.

Que faut-il attendre des prochains modèles de la marque ?

Que faut-il donc penser du Samsung Galaxy S8, tout dernier modèle ? D’après les Echos, redorer le blason de l’enseigne tel est l’un des enjeux majeurs portés par ce nouveau mobile.

Le design de cet appareil éclipse presque en totalité les bords de l’écran, qui recouvre désormais toute la surface supérieure. Le bouton d’accueil a été retiré et le lecteur d’empreinte digitale déplacé à l’arrière. L’une des grosses nouveautés, sans doute, réside dans le lecteur d’iris nécessaire au déverrouillage du mobile.

Samsung a par ailleurs mis l’accent sur le processeur.  Cela permettra aux utilisateurs de réaliser de très nombreuses tâches à la fois (usage rendu plus agréable par la taille de l’écran), à la manière d’un PC si l’on en croit les concepteurs.

Si l’enseigne est sous une certaine forme de pression au lancement de ce nouveau produit, elle ne joue cependant pas son avenir sur cet événement. L’enjeu ici est pour elle de regagner les parts de marché perdues à l’issue du précédent fiasco.

Ainsi, elle n’hésite pas à relancer le Galaxy Note 7 dans une version Fandom Edition, dont la sortie serait le 7 juillet prochain, comme on peut le lire dans cet article !