High-tech et risques : de quoi faut-il se méfier ?

1.03K 0
High-tech et risques : de quoi faut-il se méfier ?

Les nouvelles technologies à travers toutes leurs déclinaisons, sont désormais au cœur de toute chose de nos jours.

Impossible de s’en passer, et il ne serait pas exagéré de dire qu’on ne peut plus s’en défaire.

Bien que leur utilité ne soit plus à démontrer, les applications high-tech ont aussi un coté moins reluisant. Hyper-socialisation continue, dégradation des relations et addiction à Internet, voila quelques uns des revers de la médaille.

En somme, ce formidable outil peut également être une grande source d’inquiétude, voire de souffrance. De quoi faut-il alors, se méfier quand il est question de high-tech ?

Les perturbations

De nombreuses études ont révélé, que les nouvelles technologies ont tendance à perturber le sommeil. C’est un cercle vicieux, car cela est dû au changement des habitudes de vie. En effet, l’organisme humain est fait de sorte à se réveiller le matin, et à s’endormir le soir. Seulement, l’évolution de la technologie modifie fortement ces habitudes. Avec l’arrivée de l’électricité par exemple, le travail continu a été instauré dans de nombreux domaines industriels.

De cette manière, on accroit le rendement grâce à un travail 24h sur 24. Il suffit tout simplement de mettre en marche une lampe, pour que l’environnement de la pièce change. Si le noir était considéré comme hostile et dangereux, la lumière a permis de bénéficier du confort et de maitriser notre environnement.

Au nombre des perturbations et risques liés, on distingue de plus en plus l’intensité d’activité le jour et la nuit. C’est surtout sur le plan professionnel, que la haute technologie a apporté de profonds changements. Les cadres, consultants et autres dirigeants sont en constants déplacements sur le globe, tout cela, au rythme des jets désynchronisés.

Et même quand on n’est pas trop dans ce schéma, la télévision a aussi changé la donne. En effet, de plus en plus de programmes commencent de nos jours à 23h30. Il y a de cela quelques années encore, c’était l’heure de la fin des diffusions.

L’autre nouveauté liée à la haute technologie, est l’ensemble des réseaux, Internet, et ses nombreux jeux, les chats et tout ce que nous connaissons. A toute heure, il est possible d’échanger avec l’autre, peut importe sa localisation géographique. Tout cela influe grandement et peut être sans qu’on s’en rende vraiment compte, sur notre mode de fonctionnement.

La high-tech nous reconditionne

Les enquêtes ont révélé, que les enfants dorment de moins en moins par exemple. Dans le même sens, les adolescents ont moins d’heures de sommeil. C’est un phénomène mondial, qui touche toutes les nations. Cela entraine le syndrome de retard de phase, un nouveau phénomène identifié par les pédiatres. Il s’agit d’une nouvelle maladie chez les enfants, qui découle d’un endormissement tardif du à un réveil tardif. Il convient donc de se méfier de toutes les influences que peuvent avoir les applications technologiques sur l’organisme.

En plus, les écrans présents sur bon nombre de nouveaux gadgets high-tech ne sont pas sans conséquences. Les experts du psychisme humain ont découvert grâce à de nombreuses études, que cela entraine une hyper-sollicitation permanente.

Les relations entre les individus se retrouvent donc dégradées, et la partie intime se perd. Les cerveaux sont de nos jours trop saturés d’informations, qui ne servent pas toujours à grand-chose. Cela entraine de nouvelles formes de maladies, qu’on pourrait même qualifier de « maladies 2.0 ». Les névroses contemporaines en sont les illustrations, et s’articulent autour des mots :

  • Vitesse
  • Performance
  • Hédonisme

Selon des enquêtes menées en France par exemple, 89% de la population estime qu’Internet est désormais indispensable dans notre vie quotidienne. Il ne faut pas prendre une telle affirmation à la légère, car elle soulève encore d’autres problèmes importants. En effet, les risques de dépendance sont accrus.

D’un autre coté, la vie privée est de plus en plus exposée sur la toile. En somme, il convient de se méfier d’une trop grande dépendance à cette nouvelle manière de faire et d’être technologique.

En définitive, on retiendra que les innovations high-tech ont des bons, et mauvais cotés. Bien que pouvant se révéler fort utiles, elles ont également une face sombre. C’est de ce second aspect qu’il faut se méfier, et de tous les risques que cela pourrait entrainer. Pourquoi ne pas s’en décoller de temps en temps, et faire des activités incluant moins de connectivité ? Pour exemple, vous pouvez faire un tour par ici : www.ngn-mag.com/voyages-en-asie-ces-incontournables-a-visiter/ .