Les 4 piliers pour être un bon manager d’entreprise

67 0

Nous étudierons les 4 piliers fondamentaux que doit posséder toute personne qui aspire à devenir un bon gestionnaire . Dans une marque, le contenu et sa distribution sont des aspects essentiels, que nous analysons et que nous essayons constamment d’améliorer.

Cependant, il existe un élément essentiel pour le développement de toute entreprise : le fonctionnement interne. Et par là, je veux dire principalement la relation entre les hauts managers, c’est-à-dire les patrons ou les directeurs, avec leurs employés.

Si vous voulez être un employeur prospère et mettre votre marque sur la bonne voie, vous devez prendre en compte certains principes de base pour faire prosperer votre entreprise et acquérir une nouvelle entreprise.

Devrions-nous envoyer et exiger en permanence ou promouvoir l’empathie et la compréhension avec l’autre? A travers ces 4 piliers du bon manager , vous découvrirez la manière idéale d’être un patron dont chaque employé a besoin pour travailler à l’aise et efficacement.

Être un bon leader ne signifie pas être doux, mais ne pas imposer une autorité excessive qui génère un rejet dans le reste du personnel.

 Intérêt et talent

Sous ces deux termes est l’essentiel de chaque personne en quête de succès dans un projet, d’intérêt pour concevoir et être motivé, en plus du talent pour le mener à bien, ce sont ces fondements qui doivent caractériser un bon manager.

Etre à la tête d’une équipe n’est pas une tâche simple, elle nécessite une personnalité qui s’adapte et est capable de gérer différentes manières d’être et de travailler pour parvenir à une unité cohérente.

Un bon manager doit s’adapter aux changements et faire face à de multiples personnalités

Il y a des gens qui sont des leaders naturels , qui n’ont pas besoin d’imposer la peur pour diriger un groupe.

À son tour, un bon patron doit maintenir une éthique de travail inébranlable, qui générera le respect et la confiance de la part de l’employé. Le bon manager doit avoir vocation à aider les autres et à chercher des solutions à tous les problèmes qui se posent.

Quiconque gère des équipes de travail doit avoir la capacité de les guider pour travailler efficacement avec les clients, les partenaires et même les concurrents.

Confiance et réputation

Dans la section précédente, j’ai mentionné un aspect que l’employé devrait ressentir dans le lien avec un bon gestionnaire: la confiance . Ce sentiment est, selon 1 employé sur 5, l’élément le plus important d’une relation de travail.

Comment atteindre cette confiance et construire une réputation ? De plusieurs manières. Tout d’abord, vous devez être un bon auditeur et prêter votre oreille aux employés, cela peut résoudre plus d’un problème.

En tant que responsable du groupe, vous devez prendre l’initiative et faire preuve de créativité pour trouver des réponses et des solutions. Il est essentiel que vous donniez le bon exemple en agissant avec respect et transparence.

La confiance et la transparence sont des facteurs clés dans la relation avec l’employé

Un bon manager cherche à inspirer votre équipe de travail. Fournir à vos employés ce dont ils ont besoin, résoudre leurs problèmes, peut entraîner une réduction significative du roulement de personnel par an.

L’idée est d’être compréhensif et réceptif, pas intimidant. Il est également essentiel d’être disposé à écouter et à permettre des changements basés sur les idées proposées par les employés.

Soyez diplomate

À la suite de consultations avec les employés, 1 sur 10 affirme que la justice est la principale composante d’une relation employeur / employé .

À son tour, 1 sur 8 déclare que la patience l’est. Les deux aspects font un chef diplomatique.

Vous devriez toujours garder un œil sur ce qui est juste et non sur ce que vous voulez à ce moment-là, c’est la meilleure façon de diriger un groupe et de le garder ensemble.

Il est essentiel que vous vous engagiez dans chaque situation et que vous suiviez votre instinct. Vous devez rechercher un consensus pour maintenir l’union de l’équipe .

En tant que responsable, vous devez rechercher des solutions aux problèmes en dialoguant, en consultant vos employés et en faisant office de médiateur si nécessaire.

La plupart des employés ne s’engagent pas dans leur travail à cause de leur patron.

Les données fournies par cette infographie sont aussi claires qu’éclaircies : 71% des employés ne sont pas vraiment engagés dans leur travail .

La raison la plus fréquente est la relation tendue ou non étroite avec leurs superviseurs. Cependant, cela ne donne pas lieu à un pessimisme, puisque 60% d’entre eux affirment qu’ils travailleraient plus fort si cette relation s’améliorait.

Savoir comment guider l’équipe

Selon l’étude PepperdineUniversity publiée par Hubspot, 1 employé sur 6 recherche le respect dans ses relations avec son patron . Alors que 1 sur 10 soutient le besoin de communication ouverte et fluide.

Pour bien guider votre équipe, vous devez d’abord reconnaître les forces et les faiblesses de chacun.

Il est essentiel d’écouter les besoins des employés. Un autre aspect essentiel est que si vous voulez réprimander, faites-le en privé et non en public, en embarrassant le personnel.

Le confort de la main-d’œuvre est un point faible, en général, pour les entreprises, et c’est surtout le chef ou le patron qui en est le principal responsable. Seulement 35% des Américains préfèrent une augmentation à un meilleur patron.

En outre, 31% déclarent que quel que soit le responsable de leur équipe, ils se sentent peu appréciés ou démotivés. Enfin, un employé sur trois aux États-Unis veut quitter son emploi.

Ces chiffres montrent un déficit clé dans les entreprises. Si vous voulez réussir avec votre marque, vous devez maintenir une équipe de travail unie et heureuse .