Tout sur l’isolation des combles

70 0

L’isolation des combles entre dans la catégorie des travaux destinés à améliorer la performance énergétique d’une habitation. Elle permet également d’optimiser votre confort thermique en hiver et en été. Voici quelques points à connaitre avant de se lancer et de les aménager.

Pourquoi isoler les combles ?

L’isolation des combles, qu’ils soient perdus ou aménagés contribue à l’amélioration du confort thermique d’une habitation. D’après les données fournies par l’Ademe, il s’avère que non isolée, cette partie de la toiture représente 30 % des déperditions thermiques sur l’ensemble de l’habitat. En hiver, l’isolation thermique limite les pertes de chaleur, et en été, elle permet d’éviter l’échauffement de l’air intérieur. Ces travaux sont doivent donc être une grande priorité, dans la mesure où ils réduisent les besoins en énergie de chauffage et de climatisation ; ce qui représente un impact considérable sur la facture de la consommation d’énergie.

Des isolants performants

Aujourd’hui, il existe une infinité de matériaux destinés à l’isolation des combles. Ils sont dotés de caractéristiques techniques spécifiques et différentes, comme la résistance au feu et à l’eau, ainsi que la conductivité et la résistance thermique. Pour réussir l’isolation des combles, il est vivement conseillé d’utiliser des isolants à haute performance. Il serait donc préférable de choisir un modèle présentant une résistante thermique minimale de R=8m².K/W dans le neuf. Dans le domaine de la rénovation, cet indice doit idéalement s’établir à de 6m2.K/W au minimum pour les combles aménagés et 7m2.K/W pour les combles perdus. Pour optimiser la performance de l’isolation des combles, il est également important de s’assurer que la toiture soit parfaitement étanche à l’air ; d’où la nécessité d’installer une membrane d’étanchéité indépendante et continue sur l’ensemble de la surface à isoler.

Attention aux fenêtres

Pour réussir ces travaux d’isolation, il est également important de bien choisir les fenêtres, notamment lorsqu’il s’agit de l’isolation des combles aménagés. Le mieux serait donc de choisir des ouvertures dotées d’un système à double vitrage. En plus de renforcer l’isolation thermique des lieux, celui-ci présente également d’excellentes propriétés d’isolation acoustique. Il est également conseillé d’équiper les fenêtres de volets ou de stores extérieurs, afin d’éviter que les vitres s’échauffent et surchauffent l’air du comble.

Les techniques d’isolation

L’isolation des combles s’effectue suivant deux techniques distinctes. L’isolation thermique par l’intérieur consiste à placer l’isolant dans la sous-pente du toit, en une ou deux couches, sans modifier la couverture. Le matériau isolant s’accompagne d’un pare-vapeur qui garantit l’étanchéité à l’air. Il prévient les risques d’humidité au plafond. L’isolation thermique par l’extérieur s’inscrit par contre dans le cadre d’une série de travaux de rénovation prévoyant la réfection de la toiture. Installé sous la couverture, l’isolant laisse la charpente apparente depuis les combles.

Le crédit d’impôt

Les travaux d’isolation des combles ouvrent droit à un crédit d’impôt, et permettent ainsi de bénéficier d’un avantage fiscal de 30 %, sans conditions de ressources. Plusieurs critères doivent toutefois être respectés pour pouvoir en bénéficier. Pour les planchers de combles perdus, les plafonds et les rampants de toiture, l’isolant doit présenter une résistance thermique supérieure à 7 m2.K/W. Cet indice doit toutefois être supérieur ou égal à 6 m2.K/W pour les combles aménagés.

L’isolation des combles est une priorité qu’il ne faut surtout pas négliger, afin de profiter d’un confort thermique optimal en toute saison.