Devenir un bon dirigeant : du rêve à la réalité

140 0

Rien n’est aussi gratifiant que de pouvoir créer sa propre entreprise. Ce rêve devenu réalité doit vous rappeler qu’avoir votre propre boîte implique une nouvelle responsabilité qui est de la diriger. Alors, un chef d’entreprise est-il forcément un bon leader ? Quelles qualités faut-il avoir pour diriger une société ?

Une forte personnalité et la capacité d’adaptation

L’une des qualités que devrait avoir un chef d’entreprise est une forte personnalité. Meneur, il doit savoir comment emmener ses collaborateurs avec lui. Un bon dirigeant saura faire adhérer son équipe à son projet en faisant preuve de charisme de persuasion. Autre qualité requise à un chef d’entreprise est la faculté de s’adapter aux différentes situations.

Plusieurs grands hommes ont démontré cela au cours de l’histoire dont le cas d’Eric Boustouller, récemment nommé DG de Solocal Groupe. Rappelons qu’avant d’occuper ce poste, il a travaillé chez Compaq France puis chez Microsoft Western Europe. Certainement à chaque nouvelle fonction, il a dû adopter une politique de travail en adéquation avec son poste et sa situation. Autrement dit, un bon dirigeant sait s’imprégner dans une situation et réfléchir rapidement comment s’adapter au contexte.

Positif en toutes circonstances et ouvert au dialogue

Savoir regarder le bon côté des choses n’est pas facile, surtout pour une personne avec une lourde responsabilité comme un chef d’entreprise. Pourtant, ce dernier doit toujours positiver. Même en cas de coup dur, il doit s’accrocher et garder la morale. Un tel comportement aura de l’impact vis-à-vis de son équipe. Ce dernier se sentira rassuré en travaillant avec un tel dirigeant et va aussi adopter cette attitude de ne jamais lâcher prise.

Être à la tête de l’entreprise implique aussi l’art de savoir communiquer. Que ce soit envers vos collaborateurs, clients, distributeurs ou vos fournisseurs, il est primordial de savoir transmettre les informations. Il faut savoir s’exprimer, négocier et rassurer les gens qui vous entourent. Ce ne sont pas les opportunités pour s’épanouir qui manquent si vous êtes une personne ouverte au dialogue. Les dirigeants qui font preuve de compréhension vis-à-vis de ses collaborateurs ont toujours réussi à motiver leur équipe. Le succès story d’entrepreneurs avec de grande motivation comme Eric Boustouller, à la tête de Page jaune en 2017, en est la preuve.

Être diplomate et un visionnaire

La diplomatie est une qualité particulièrement utile pour une personne qui va reprendre une entreprise. Un bon dirigeant doit d’abord observer pour absorber la culture de la structure. Il doit garder à l’esprit qu’il entre dans un environnement où il n’est pas nécessairement le bienvenu. Une de ses missions est donc rassurer ses alentours car il est un corps étranger.

Encore une fois, le parcours d’Eric Boustouller est un exemple parfait pour cela. Bien qu’il soit amené à travailler dans différentes structures, il a su faire preuve de patience pour gagner la confiance de ses nouveaux collaborateurs à chaque fois. Enfin, il ne faut pas oublier qu’être un dirigeant d’entreprise c’est être visionnaire. Cela signifie consacrer une grande partie de son temps à la planification et à la préparation de scénarios futurs.