Audio SEO : comment faire un audit SEO réussi

77 0

Avez-vous beau tout faire pour référencer votre site ? Depuis des années, vous avez mis en pratique toutes les techniques du référencement naturel. Néanmoins, votre site n’est pas référencé comme vous l’avez espéré. Il ne se trouve même pas sur les deuxièmes résultats de recherche de Google. Ne jetez pas les gants après la cognée. Des solutions émergent. Il vous faut procéder à l’audit SEO de votre site. Vue d’ensembles des démarches à suivre pour avoir un audit SEO réussi.

Audit technique du site, le premier pilier de tout audit SEO

Tout audit SEO doit commencer par l’audit technique. En effet, il se peut que le problème d’optimisation de votre site émane d’un certain problème technique. Cette analyse technique consiste à vérifier si les pages HTML sont indexées. Vous avez à vérifier aussi les sitemap XML et la compatibilité mobile de votre site. Corrigez ensuite le temps de chargement de votre site s’il est très lent. Enlevez les contenus dupliqués et les pages inutiles. Si ces différentes actions vous semblent difficiles à réaliser, ne tardez pas à prendre contact avec une agence de référencement naturel SEO.

Audit de contenu : pour un référencement SEO efficace

Dans votre démarche d’audit SEO, permettez-vous d’effectuer un audit de contenu. La longueur des titres doit osciller entre 9 à 12 mots. Veillez à ce que 60% de vos titres contiennent le mot-clé principal. Intégrez des métadonnées s’il n’y en a  pas. Respectez la longueur recommandée, aussi bien pour le méta-title que pour la méta-description. Aux environs de 65 caractères (espaces compris) sont la longueur idéale d’un méta-titre. Quant à la méta-description, la longueur ne doit pas excéder les 160 caractères (espaces compris). Faites court pour vos permaliens et insérez dans vos contenus des balises alt.

Audit de mots-clés, l’une des pierres angulaires d’un audit SEO

Un audit SEO sans passer par l’audit de mots-clés est insignifiant. En référencement naturel, les mots-clés jouent un rôle important. Vérifiez bel et bien les mots-clés dans vos contenus. Si vos pages ne contiennent pas des mots-clés principaux, insérez-y. Le mot-clé principal doit figurer sur toutes les balises : méta-titre, méta-description, texte alternatif, légende. Il doit être mis aussi dans vos contenus. Un bon mot principal n’est pas trop court ni trop long. Il est constitué de 2 ou trois mots. Les mots-clés secondaires, c’est-à-dire les mots synonymes ou ayant un sens proche de votre mot-clé principal, intégrez-les dans vos contenus.

Audit des liens entrants : indispensable en référencement naturel

Un audit SEO est aussi une analyse des liens entrants. Il est certain que vous ayez procédé au backlinking dans votre processus de référencement naturel. Les liens entrants ne se créent pas n’importe comment. Vérifiez donc si vos liens entrants pertinents. Ils doivent être issus des sites bien indexés par Google. Faites la correction nécessaire si ce n’est pas le cas. La diversité des sources des liens entrants aussi entre en compte : annuaires, blogues, forums, commentaires, etc. Les liens entrants doivent venir des sites de même langue que le vôtre.Finalement, les ancres par lesquels vous avez créés ces liens entrants. Elles doivent être naturelles et largement variées.

Audit de maillage interne : pour un audit SEO complet

Si votre site n’est pas dans la bonne position sur Google, procédez à l’audit du maillage interne. Il se peut que votre maillage interne ne soit pas impactant. Les textes d’ancrage à utiliser sont délicats et à choisir avec soin. Tout comme les backlinks, ils doivent être pertinents et naturels. Misez sur la longue traîne, c’est-à-dire les ancres constituées d’au moins 3 mots. Dans un contenu de 1000 mots, n’ajoutez pas plus de 3 liens internes. Vos ancres de liens, variez-les de plus en plus. N’utilisez jamais une ancre que vous avez déjà utilisée.