Actu : Les Etats-Unis refusent d’accorder un visa à Maradona !

103 0

Si les choses sont simples et assez évidentes pour certains pour un visa USA, ce n’est pas le cas de tout le monde. La légende du football argentin Maradona a pu le constater. Ce dernier s’est vu refusé un visa USA. Ce refus qui a de quoi surprendre semble se justifier par des propos que l’actuel dirigeant du club d’Al Fujaïrah aurait tenus.

Les raisons du refus du visa USA

Bien que les Etats-Unis aient comme on peut le voir sur autourdublog.fr un fort potentiel touristique, ce n’était pas pour en profiter que Maradona souhaitait se rendre dans le pays. L’argentin désirait aller à Miami pour régler un différend l’opposant à son ex épouse. Le visa USA aurait facilement pu lui être accordé, mais c’était sans compter sur son intervention dans une émission de la télévision vénézuélienne.

Selon les propos de son avocat, l’actuel dirigeant d’un club des Émirats Arabes Unis était sur le point d’obtenir son visa d’entrée aux États-Unis. C’est la raison pour laquelle il lui aurait conseillé suite à l’invitation de TeleSur de s’abstenir de faire allusion à la politique américaine, car sachant comment les interviews se passent sur cette chaîne.

Il semblerait que le footballeur n’ait pas tenu compte de ce conseil. Rendu à l’émission, les questions sur l’actuel président américain n’ont pas manquées. Maradona n’y est pas allé de main morte, qualifiant Donald Trump de chirolita. Ce terme argentin signifiant une personne idiote que l’on peut manipuler serait de l’avis de l’avocat Matias Marlo à l’origine de ce refus.

Les suites du refus de visa USA

Diego Maradona n’est pas à son premier refus de visa USA. Il s’était vu interdire l’accès au territoire américain une première fois au courant de l’année 1994. L’ancien footballeur s’était révélé à cette époque être positif à l’éphédrine suite à un contrôle durant la Coupe du monde. Cette fois, son impossibilité de se rendre aux États-Unis se justifie par des propos injurieux tenus à l’encontre de Donald Trump sur un plateau de télévision.

Le refus de la demande de Maradona sonne alors comme une sanction infligée par les autorités américaines. Pour l’instant aucune communication n’a en effet été faite quant aux suites de sa demande. Son avocat s’étant limité à conclure qu’il représenterait son client dans le différend l’opposant à son ex femme Claudia Villafañe, on pourrait penser qu’aucune suite favorable n’est à attendre d’une potentielle requête.

En effet, à la suite d’une demande de visa USA, en cas de refus il est possible de faire une requête. Elle permet si on pense le refus être injustifié d’obtenir une nouvelle étude de sa demande. Dans le cas de Maradona on se demande si pareille démarche vaudrait la chandelle au vu des faits qui lui sont reprochés. Restes à espérer que toutes les demandes de visa de la légende ne se heurteront pas au refus des autorités américaines aussi longtemps que Donald Trump sera à la tête du pays.

Le refus d’octroyer un visa USA à Maradona pourrait s’interpréter comme une sonnette d’alarme. Si vous souhaitez vous rendre dans le pays, il serait préférable de ne pas vous en prendre ouvertement au président américain. Pour le reste, trouvez toutes les informations dont vous avez besoin sur ce site.