Petite histoire du Jazz

193 0

jazz-1Parmi les courants culturels les plus marquants de ces 200 dernières années, on peut citer le Jazz, dont l’influence fut si grande qu’elle a donné forme aux bases d’une très grande partie des styles musicaux actuels. Comme beaucoup le savent, cette musique tire ses racines d’un savant métissage entre les musiques afro-américaines, mais aussi européennes, tant profanes que sacrées. Principalement le fait des premiers esclaves noir des Etats-Unis, le Blues est son parent le plus connu. Retour musical sur l’histoire du Jazz et ses évolutions à travers les siècles.

Sources et berceau du Jazz

jazz-2La Louisiane, un des états réputés les plus racistes aux Etats-Unis, est pourtant le berceau de cette musique métissée. On attribue sa naissance à la rencontre de diverses influences, aux alentours de la fin du 19e siècle. On cite le plus souvent le Gospel, un chant spirituel omni-présent à cette époque dans les communautés d’esclave, ainsi que les chants de travail, mais aussi et surtout le fameux blues, dont les origines remontent au 18e siècle.
La fin de la guerre civile et le surplus d’instruments militaire qui en sera la conséquence, vont jouer un rôle clé dans l’explosion du nombre de petite fanfares Jazz aux États-Unis. D’ailleurs, il est à noter que les premiers orchestres de Jazz jouaient à l’origine selon des rythmes de marche, qui sont habituellement associés à des contextes militaires. Nombreux sont les artistes, noirs ou blancs, pauvres ou riches, qui viennent apporter leur influences au genre musical. On peut citer par exemple le célèbre pianiste Scott Joplin, grand compositeur de Rag Time qui apportera se pierre à l’édifice du Jazz, de façon parallèle à son travail sur des pièces d’opéra.

Naissance du Jazz

L’aube de la première guerre et la libération des mœurs, l’ouverture de nombreux lieux festifs donnera à la population blanche l’occasion de s’approprier les danses afro-américaines, lors de soirées dans des clubs ou des salons de thé. C’est dans ce contexte qu’Irvin Berlin composera l’Alexander’s Ragtime Band, un morceau qui marquera l’explosion de la culture Jazz et son rayonnement international.
Jerry Roll Morton et les Red Hot Peppers, ainsi que King Oliver, accompagné du Créole Jazz Band, se feront les artisans de la transformation définitive du Rag Time en Jazz.
La prohibition, elle aussi, eut un impact déterminant sur le rayonnement du Jazz dans les années 20. L’interdiction de l’alcool donna lieu à l’apparition de nombreux clubs clandestins où la music Jazz pu fleurir. Parmi les grands noms de l’époque, il faudra retenir les grands Duke Ellington et Count Basie. Les Big Bands, grosses formations d’orchestres Jazz seront particulièrement en vogue et permettront d’ancrer ce qu’on appelle la culture swing dans le patrimoine américain.

Maturation et éclatement

jazz-3Après le boum de la culture swing, de nombreux artistes Jazz choisiront de faire évoluer la musique vers des horizons différents. Pendant les années 40, le Bebop, version plus entrainée et plus technique du swing jazz, naîtra dans les « arrières cuisines » des plus grandes salles. Le cool Jazz, mené par Miles Davis s’approchera davantage de tempos plus lents et libres. Plus tard dans les années 50, on verra naître le Latin jazz. Le Jazz Fusion, lui, apparaîtra au début des années 70. Le saxophone jouera un rôle de plus en plus clé dans ces nouvelles moutures du Jazz, avec des parties solos mettant en avant le saxophoniste à la façon d’une rockstar. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle cet instrument s’est beaucoup démocratisé dans les années 80. Plutôt rare avant les années 70, on peut aujourd’hui s’en procurer aisément, en ligne, par exemple.
Dans les années 80, et même plus tard, on verra les sous-genres de Jazz se multiplier, chaque nationalité et sous culture y apportant sa patte personnelle. Depuis quelques années, on voit même fleurir de nombreux groupes de musiques électroniques faisant intervenir des samples de Jazz. Ce qui, une fois mis en perspective, est assez impressionnant : de la Nouvelle-Orléans à Chicago, en passant par Montreux pour arriver à Nantes, le Jazz a signé depuis bien longtemps, ses lettres de noblesses et confirme chaque jour d’avantage son caractère immortel.