La mycose chez l’homme, les causes, les symptômes et le traitement

629 0

Bien que la mycose génitale soit bien plus fréquente chez les femmes, les hommes peuvent également en être affectés. Aussi appelée mycose du gland, candidose génitale ou encore banalité du gland, la mycose résulte d’une prolifération de champignons microscopiques ou de levures. Si cette infection est bénigne, elle n’en est pas moins souvent désagréable et nécessite un traitement approprié pour se débarrasser des divers symptômes aussi douloureux qu’inesthétiques. Comment se manifeste la mycose génitale chez l’homme ? Quels en sont les symptômes ? Comment et pourquoi apparaît-elle ? Comment la traiter ?

Causes de la mycose génitale

À l’origine de la mycose génitale chez l’homme comme chez la femme, on retrouve généralement un champignon microscopique : le Candida Albican. Ce champignon se trouve naturellement dans le corps humain, mais lorsqu’il commence à se développer de façon trop importante il provoque alors une infection qui se traduit par divers symptômes. Cette prolifération peut être liée à une mauvaise hygiène, mais elle peut également être due à de nombreux autres facteurs. En effet, le diabète peut entraîner l’apparition de la mycose, tout comme la prise de façon prolongée de certains antibiotiques ou encore le stress. D’autres causes sont également à prendre en compte comme une faiblesse du système immunitaire, une alimentation inadaptée trop riche en sucre, une carence en certaines vitamines. Enfin, certains endroits peuvent aussi être à l’origine de la prolifération du Candida Albican comme les toilettes publiques, les piscines ou bien les saunas.

Les symptômes de la candidose génitale

La mycose chez l’homme va se traduire par une multitude de symptômes aisément reconnaissables. En termes de sensations, les hommes atteints vont ressentir des picotements et des démangeaisons au niveau du gland, il peut également y avoir des sensations de brûlure notamment lors de la miction. L’anneau prénuptial peut aussi être gonflé et tuméfié. Enfin, les signes visuels trompent rarement, le sujet va voir apparaître sur son sexe et plus précisément sur son gland des pustules ou des vésicules emplies d’une matière blanche. La peau peut également être rougie ou comporter des plaques blanches, rouges ou suintantes et s’irriter lors de rapports sexuels. Si ces signes sont plutôt caractéristiques, il est toutefois préférable de consulter un médecin afin de confirmer le diagnostic et d’éviter de confondre la mycose génitale avec un herpès génital dont les symptômes peuvent être proches, mais aussi d’autres affections pouvant toucher les organes génitaux comme les condylomes, l’eczéma ou encore les balanites bactériennes. Le professionnel de santé sera à même d’éliminer les autres causes possibles de lésions et de proposer un traitement approprié pour soigner la mycose. 

Traitement de la mycose chez l’homme

La plupart du temps, les mycoses génitales chez les hommes se traitent essentiellement avec une crème antifongique à appliquer localement et régulièrement pendant une durée définie. Ce type de traitement très efficace permet de faire disparaître les symptômes, mais pour éviter les récidives il est recommandé de prendre certaines dispositions. En effet, pour prévenir l’apparition d’une mycose génitale il est préférable d’éviter les sous-vêtements en synthétique, mais aussi les vêtements trop serrés pouvant faire transpirer excessivement. L’hygiène est aussi une part très importante de la prévention de la balanite du gland, il convient donc d’éviter d’utiliser des serviettes de bain qui ne soient pas à soi, mais aussi penser à se laver les mains fréquemment et à bien se sécher en sortant de la piscine ou de la douche.