Les deux types de ramonage de cheminée

192 0

Si vous disposez d’une cheminée ou d’un poêle à bois, sachez qu’il est important de procéder au ramonage. Cette opération permet de se débarrasser des suies et des dépôts de conduits dans votre cheminée. L’idéal c’est d’y procéder deux fois par an. Pour des raisons de sécurité, il est vivement conseillé de faire appel à un ramoneur agréé. Doté d’un diplôme et d’une expérience incontestable, il est le seul à pouvoir garantir un travail satisfaisant et sans danger. Il pourra également vous donner des conseils par rapport au type de ramonage approprié à vos conduits d’évacuation : manuel ou chimique.

Le ramonage manuel

Appelé également ramonage mécanique, il se fait à l’aide d’un ou de plusieurs outils que l’on nomme « hérisson ». Le hérisson est utilisé manuellement. C’est une tige en métal dotée d’une brosse. Sa forme peut être ronde, rectangulaire ou carrée en fonction du conduit à nettoyer. Le ramonage manuel consiste donc à brosser la paroi intérieure du conduit afin d’éliminer les goudrons et les suies qui s’y trouvent.

Il est important de souligner que cette technique est la plus efficace car elle nettoie le conduit de façon optimale. La brosse peut passer partout et plusieurs fois jusqu’à ce que tous les déchets tombent sur le pied du conduit.

En outre, le ramonage manuel peut se faire en deux méthodes : soit le professionnel en ramonage comme ce ramoneur dans le Val de Marne monte sur le toit, soit il reste à l’intérieur de la maison. Lorsqu’il choisit le toit, on parle de ramonage par le haut. Pour cette méthode, un équipement de sécurité complet est à prévoir. On peut citer une échelle, un harnais de sécurité et un casque. Pourtant, elle est de plus en plus abandonnée parce qu’actuellement, les travaux sur le toit sont strictement réglementés. Ce qui justifie le fait que les ramoneurs préfèrent effectuer l’opération à l’intérieur de la maison. Dans ce cas, le ramonage se fait par le bas. D’ailleurs, il n’y a aucun risque de chute et cette méthode est aussi facile à réaliser.

Enfin, il est quand même important de préciser que si vous voulez améliorer le résultat obtenu, mieux vaut associer le ramonage manuel avec le ramonage chimique. Ce dernier permettra d’arracher facilement les goudrons. La brosse sera ensuite utilisée pour enlever tout le reste.

Le ramonage chimique

En ce qui concerne le ramonage chimique, il consiste à utiliser soit des bûches de ramonage, soit des produits en poudre pour l’élimination des dépôts dans le conduit. Cette technique permet aussi d’améliorer la performance de votre cheminée.

Le procédé se fait comme suit : lorsque vous allumez le feu de votre cheminée, remplacez les bûches normales par des bûches ramoneuses. Ces dernières vont dégager des produits chimiques qui faciliteront le nettoyage.

Dans d’autres cas, il consiste à verser les produits chimiques sous forme de poudre dans la cheminée. Ces produits auront les mêmes effets que les bûches ramoneuses. Autrement dit, les produits vont se mélanger avec la fumée et provoqueront une réaction chimique. Les suies et les dépôts se transformeront en liquide et seront plus faciles à éliminer.

Toutefois, il faut souligner que le ramonage chimique ne suffit pas à lui seul et ne peut remplacer le ramonage manuel. Ce procédé doit toujours être suivi par le passage d’un hérisson. D’une part, si vous laisser les dépôts du conduit dans leur état après la transformation, ils pourront tomber mais n’arriveront pas jusqu’au pied de votre conduit. Ainsi, ce dernier pourra de nouveau être bouché. D’autre part, n’oubliez pas que ces « goudrons chimiques » ont des effets néfastes pour la santé et peuvent provoquer un incendie, s’ils sont de nouveau en contact avec la flamme.