Le meilleur isolant thermique pour la maison

77 0

Une maison mal isolée représente énormément d’investissements et de dépenses superflues. Car les dépenses d’entretien pourraient être réduites pour un temps indéterminé, à la seule condition de faire des rénovations minimes et de manière régulière. Une maison bien isolée dès le départ se conserve dans son état original pendant des dizaines d’années. En outre, cela octroie un confort de vie certain pour les habitants du bâtiment.Voilà pourquoi il est primordial de choisir le meilleur isolant pour la maison, ou bien le faire poser le plus vite possible. En effet, la question de l’isolation se pose autant pour les constructions neuves, que pour les bâtiments anciens. Les isolants n’ont pas une durée d’efficacité illimitée. Ils peuvent s’affaisser, par exemple. Les normes évoluent également. Les vérifications et l’entretien doivent se faire de manière constante et rigoureuse.

Choisir un isolant naturel

L’isolant naturel par excellence est la laine de verre. Elle est faite de verre et de sable. Elle est très prisée des Français, car elle est facile à poser, et pas chère. Le couvreur se contente de dérouler les rouleaux de laine de verre et de les fixer. Elle s’adapte à toutes les structures, mais est plus recommandée pour l’isolation de planchers en parquet, des toits inclinés, et des murs intérieurs. Elle ne convient pas aux murs extérieurs, car elle ne supporte pas l’humidité. Il convient de l’assortir avec un pare-vapeur. Ce dernier est présent dans les magasins à un prix très raisonnable.Les toits plats sont souvent accompagnés de charpente en béton. Mais la laine de verre résiste aux rongeurs, ce qui en fait un excellent matériau pour la toiture et les greniers. Les planchers en parquet sont bien protégés, car cet isolant minéral ne s’enflamme pas, et ne dégage aucun élément toxique en cas d’incendie. L’inconvénient est que la laine de verre n’est pas très écologique. Elle irrite très vite et assez sérieusement la peau. De ce fait, durant les travaux d’isolation de la toiture, le professionnel commence couvreur dans la Sarthe protège impérativement sa bouche, ses yeux, ses poumons et sa peau lors de la pose. La laine de verre fait l’objet de débat dans le monde de la santé.

Concernant l’isolant en matière synthétique et écologique

Un isolant est dit synthétique lorsqu’il est fait avec du pétrole, ou avec des dérivés du pétrole. Ce type de matière couvrant est indéniablement efficace, surtout en matière thermique. Ces qualités d’isolant acoustique ne sont pas très vantées. Mais par nature, il est à l’opposé de ce qui est bon pour la planète. Il n’est donc pas très recommandé. En plus, en cas d’incendie, il répand des émanations hautement toxiques.

L’isolant écologique est celui qui, dès sa conception à sa pose chez le particulier, respecte l’environnement. La matière première peut être un produit déjà transformé. Mais tant que le produit fini est recyclable, l’isolant est considéré comme écologique. L’exemple le plus parlant est la ouate de cellulose. Elle est faite avec du papier recyclé, mais sa transformation en fait un isolant recyclable et sain. La fibre de coco est un bon contre-exemple. Il s’agit d’un produit naturel, mais non récolté, ni transformé en France. Au final, son bilan carbone est honteux.